Nous voilà enfin en Nouvelle Zélande, l’un des plus beaux pays du monde! Nous avons seulement deux mois pour l’explorer mais on espère voir un maximum de choses incroyables!

Pour vous faciliter la lecture, je vais mettre les nouvelles de bas en haut, comme ça vous n’aurez pas à descendre et descendre et descendre la page au fur et à mesure des huit semaines 🙂

Abel Tasman Treck

Pour les quatre jours de treck je vais résumer 🙂 Je n’ai pas eu envie d’écrire ! Désolée…

 

Le mardi on se réveille puis on va directement là où nous pouvons garer le van. On petit-déjeuner là-bas puis on va attendre le bateau. On vient nous chercher directement au parking avec le bateau ; il est tracté par un tracteur, c’est assez surprenant ! Le tracteur amène le bateau jusqu’à la mer puis on fera la traversée pendant deux heures environ. Le temps est horrible, il pleut des cordes ! C’est censé s’améliorer donc on reste positifs…bon pas moi je suis super négative quand il pleut et encore plus quand on va faire un treck et que tout sera mouillé ! mais je garde ma négativité pour moi autant que possible. Clément est assis à côté d’un breton qui fait que parler !!! il a l’air de faire le même trajet que nous.

On descend du bateau, on attend que la pluie se calme puis on y va ! C’est trop bizarre de reporter des sacs lourds. Quentin galère…beaucoup trop à mon goût. Je lui demande ce qu’il a dans son sac et il me dit qu’il a pris toute la nourriture ; le gaz et d’autres trucs ! Là je le dispute car on vient juste de commencer, ça monte bien et il risque de se détruire le dos ! Je demande à Clément s’il peut lui prendre des trucs avec moi, et Clément accepte volontiers (il est beaucoup plus musclé que nous deux réunis et on a l’impression qu’il a des ailes quand il marche avec son gros sac !). Quentin repousse la proposition puis à un moment Clément insiste et on déjeune sur le sentier, sous la pluie puis Quentin finit par nous donner des choses pour alléger son sac. Ça va beaucoup mieux d’un coup ! On marchera quatre heures comme ça, il y aura quelques averses, par de point de vue, rien de bien intéressant. Je sens déjà que la randonnée ne va pas me plaire. On verra quand même une belle côte escarpée avec des lions de mer. En fin d’après-midi nous arrivons au camping. Il est devant une magnifique plage. On met nos tentes puis on dîne en regardant la mer.

Le mercredi, c’est jour de beau temps ! Ça fait du bien au moral ! On remballe nos affaires après le petit déjeuner puis on commence la randonnée. J’ai mal aux jambes. Le chemin est toujours pareil : de la forêt et peu de points de vue. Je m’ennuie même s’il fait beau. Je me traîne et plus la journée avance plus c’est difficile. Quentin en a marre aussi. Clément est content par contre. Il avant bien plus vite que nous. A un moment je les laisse rallonger la balade et je décide de les attendre sur la plage. Je repasse par des endroits où nous avons marché la veille. C’est plus joli au soleil ! La plage est magnifique. Elle donne trop envie de se baigner. Mais nous n’avons pas le temps, nous devons traverser un passage pendant la marée basse. Quand ils reviennent on continue un bon moment avant de traverser à marée basse. Je n’en peux plus, j’ai mal partout ! On s’arrête déjeuner devant une hutte, ça fait du bien de se reposer. Il y a un café pas loin mais on se trompera de chemin. Clément a envie d’aller voir du coup il y va tout seul et on se donne rendez-vous au camping. On se traine avec Quentin, j’ai vraiment trop du mal à marcher ! Deux heures plus tard nous sommes presque arrivés et Clém a réussi à nous rattraper en ayant rallongé sa route et pris une bière ! Il a des ailes c’est pas possible ! Le camping est sur une superbe plage encore. On recroise le breton qui fait que parler, parler, parler mais je l’écoute à moitié, je suis crevée et on essaye de se remettre de notre marche et de monter notre tente. Le soir on repère deux jolies filles pur Clément mais il est trop timide. On va se baigner avant que la nuit ne tombe, n dîne et on va au dodo.

Le jeudi c’est reparti pour une grosse journée de marche. Là ça sera un peu plus sympa car on verra plus de paysage au travers de la forêt. Par contre mon corps n’en peut plus, j’ai des cloques, mal aux hanches et mon cerveau me dit de cesser ce calvaire ! On abandonnera Clément en route qui veut rallonger sa balade en allant voir des cascades. On verra de très belles plages, on déjeunera sur l’une d’elles. On croisera des gens sympas puis le soir, c’est épuisé que je demande à Quentin d’aller voir la rivière sans moi. Il part sans son sac et je monte la tente. A peine je sors les affaires que qui voilà, le breton !!!! arghhh !!! je voulais faire une sieste. Il parle, parle, parle..sans arrêt. Je galère avec le vent. Il est tellement occupé à parler qu’il ne voit pas que je galère.

Bon, pas de sieste pour moi. Je lui propose d’aller discuter sur la plage en attendant le retour des garçons. Deux heures plus tard tout le monde et de retour et complètement crevé. On dîne devant la mer. La plage est vraiment très belle ici aussi et ça ressemble beaucoup à la Bretagne. On discute puis on va se coucher.

Le vendredi j’ai pris ma décision de partir en bateau au lieu de faire 4 heures de marche supplémentaires. Il pleut et il est hors de question que je fasse une randonnée pourrie sous la pluie. Du coup j’attends le bateau taxi avec les garçons puis quand je suis dedans ils partent. La traversée me semble courte et me coûtera la peau des fesses… Je sors toutes les affaires, fait du rangement, vais me doucher en douce au camping d’à côté puis je vais les attendre au café. Quentin arrive trempé et Clément l’attend pour se doucher. Ils ont repéré une douche pas loin. Quand tout le monde est là on va fêter la fin du treck au restau avant de reprendre la route !

Le nord du Sud

Après une bonne grasse matinée et une douche froide on part à Pucton chercher Clément! Il est en Nouvelle Zélande depuis décembre et vient maintenant faire une partie du voyage avec nous!

Nous arrivons au ferry avant lui et quand on le voit ça nous fait extrêmement plaisir! On l’embarque et on commence notre nouvelle aventure à trois!

On va déjeuner en ville puis après on fera la route jusqu’à Nelson; nous devons impérativement aller au bureau du DOC pour vérifier nos réservations pour la randonnée et voir si nous pouvons la changer. Le ranger nous dit qu’ils vont fermer une partie à cause d’un risque de feu. Du coup nous ne pourrons pas faire la randonnée comme prévue. Par contre il nous aide à tout réorganiser et nous donne plein d’endroits chouettes à ne pas louper! Quand tout est réglé on va faire un tour en ville puis boire une verre. On en profite pour faire des courses puis on se rend sur notre lieu de camping Okay2Stay. Nous devons dormir dans un vignoble.

On fait la route puis on arrive au vignoble. Il n’y a personne. On s’installe, on fait nos affaires et on commence à se préparer à manger quand les propriétaires arrivent. Je leur fais de grands signes puis ils le disent que nous nous sommes plantés d’endroit!!!! Mais quelle bande d’idiots!! On est trop gênés ! Ils nous disent de terminer notre repas et de venir les voir après et que nous pouvons rester le soir quand même. On a trop honte mais ça nous fait quand même bien marrer. On termine le dîner puis on decide d’aller chez l’autre, là où nous étions attendu. Je contacte notre hôtesse pour lui expliquer et ça la fait bien rire. Je vais prévenir les gens chez qui nous nous sommes introduits (ils connaissent la fille chez qui nous allons) et je les remercie encore et leur redemande de nous excuser pour le squattage !!!

On repart donc en se marrant. La nuit tombe. On finit par trouver le vignoble. On se gare puis on se prépare nos affaires avant de faire un gros dodo!

On se réveillera tard comparé à d’habitude. Il n’y a personne d’autre que nous sur le parking du vignoble. On se prépare puis on monte au restaurant. Le lieu est super joli ! Le restaurant est charmant et au milieu des vignes et d’un beau jardin d’arbres fruitiers.

On entre et nous rencontrons Carole, la personne avec laquelle j’étais en contact. Elle nous accueille avec un grand sourire et nous demande combien de temps nous visitons la Nouvelle Zélande. Elle nous montre le menu pour le petit déjeuner et nos yeux vont directement vers la vitrine pleine de beaux gâteaux maison ! On va s’installer dehors puis je vais commander. Elle est étonnée par tout ce que nous allons manger ! Mais comme tout a l’air trop bon on a du mal à choisir donc on prend tout ! Bref, on attend en discutant puis quand le repas arrive on se régale ! On passe un peu de temps au vignoble qui est vraiment agréable puis on part en direction d’une petite péninsule à deux heures de route. On fait un arrêt douche, pour moi seulement, les mecs se sentent propres…

La route est jolie. On fera quelques arrêts pour voir des points de vue. On découvre que Clément est encore plus long que moi pour faire des photos !

On arrive sur la péninsule qui s’appelle Farewell Spit en milieu d’après-midi. Il ne fait pas beau mais pour le moment il ne pleut pas donc on est contents. On fait un petit arrêt photos puis on va déjeuner sur le parking au départ de la balade. Clément a les yeux qui louchent sur les jolies filles c’est marrant. Quand on a terminé on va faire une balade de quelques heures. On longe la mer sur la première partie ; c’est pas super joli et plein de crottes de cygnes. Une heure plus tard le paysage change et ça devient bien plus sympa. On grimpe sur une dune puis on suit une sorte de sentier qui va vers la plage. Les dunes sont très belles et la végétation autour rend le paysage spécial et plus gai. On marche dans le sable jusqu’à une super belle plage. On longera la plage pendant plus d’une heure. J’essayera de faire des photos des garçons sans qui râlent de trop et Clément prendra une centaine de photos de mouettes.  On prend bien notre temps puis une fois de retour on décide de trouver une place dans un camping gratuit. Par chance il ne restera qu’une seule place à notre arrivée, en tout cas on décidera que ça sera une place ! On commence à cuisiner, il fait bon dehors. Les filles du van d’à côté discutent avec nous, elles sont sympas. On passera une soirée tranquille puis Clément ira monter sa tente dans le bois juste à côté. On ira chacun se coucher, tous un peu fatigués, même si la journée n’a. pas été trop épuisante, sauf peut-être pour Quentin qui a dû conduire !

On a du mal à se lever ce matin, sauf Quentin qui est prêt assez vite ! En même temps il est presque 9h30…

On prend le petit déjeuner puis on s’en va explorer un autre coin de la péninsule. On se lance dans une longue balade. On traversera des champs avec des moutons et des vaches. Les herbes hautes dorées font bien ressortir le vert des arbustes et des fougères. Il y a de jolis panoramas. Il fait gris mais nous évitons la pluie. On ira voir de belles plages, on verra des arches creusées dans la roche. Trois heures plus tard nous retournons déjeuner au van. Il y a des paons et un canard curieux. Ils sentent que notre repas va être bon. Le canard restera jusqu’à la fin et mordra même la main de Clément en essayant de lui voler son pain !

Après le déjeuner les garçons partent faire une autre promenade tous seuls. Le temps est couvert et il pleut. Je n’ai pas envie de me promener sous la pluie même si le paysage est joli. Du coup j’en profite pour m’épiler en vitesse et écrire mon blog !

Quand les garçons reviennent on se met en route pour aller chercher de l’eau, faire la vidange et se doucher. On trouve une douche publique par hasard. LE temps est toujours aussi mauvais. Il y a un supermarché en face de là où nous sommes garés. Quentin me donne les sous et me confie la tâche de trouver de quoi nous remonter le moral. Du coup je pars. Je fais le plein de gâteaux et je trouve du bon pain et un poulet rôti ! A peine arrivée au van on ouvre le paquet de cookies…on le défonce !

Comme il fait trop moche et qu’aller au camping gratuit maintenant c’est un peu triste on décide d’aller boire un verre dans la « ville ». Quentin propose d’acheter des frites à emporter pour manger avec le poulet rôti. On est facilement convaincus avec Clément. On trouve un bar. Pour plaisanter je dis que je prendrais bien un burger mais en fait, ça finira vraiment comme ça. On décide de rester dîner et de boire un coup ! En plus la serveuse est plutôt jolie donc on charrie Clément pour qu’il aille passer la commande. Le repas est délicieux. Je mange sans faim, ce qui arrange Clément car il mangera la moitié de mon plat. Quentin galère aussi mais terminera tout !

Quand on a terminé et qu’on commence à bien fatiguer on va se garer au camping. Clément trouve la motivation de planter sa tente sous la pluie.

Bon, je n’ai pas méga bien dormi mais ça fera l’affaire pour la journée. Quentin est levé assez tôt et Clément aussi car la pluie a inondé sa tente. Quentin aide Clément pendant que j’essaye de me réveiller. On prend le petit déjeuner et on décide de trouver un café avec de l’internet. Il fait encore un temps pourri et nous n’avons rien de spécial à faire. Je devais faire un tour en hélicoptère mais ça a été reporté.

On va en « ville ». On fait le tour de la rue principale puis on trouvera un café sympa avec une bonne connection internet et de quoi recharger nos appareils électroniques.

Une bonne heure plus tard on décide d’aller faire des courses pour la randonnée. On fait le plein pour les quatre jours que nous allons passer dans le parc national d’Abel Tasman.

Le temps change mais on ne désespère pas. Quentin a envie d’aller voir une plage qui n’est pas loin. On y va et par change le soleil repointe le bout de son nez et il ne pleut plus ! On sort de quoi faire le repas, c’est Clément qui s’y colle cette fois. Je me motive et je vais me baigner ! Elle est fraîche mais la plage est tellement belle que c’était difficile de résister ! Quentin y va aussi. La cuisine prend beaucoup. De temps comme nous n’avons qu’un petit réchaud.

On déjeune devant la mer. On profite qu’il ne pleuve pas. En fin d’après-midi je vais prendre ma douche froide en premier. Les garçons retournent se baigner. Quand ils sont douchés on en profite pour faire nos sacs de randonnées. On met tout sur la table et on se répartit tout.

On remballe toutes nos affaires puis on va voir l’endroit où nous sommes censés prendre le bateau demain. On prend quelques informations puis comme le bar a l’air sympa…on va boire un coup ! Ça nous coûte cher d’avoir Clément avec nous en fait 😀 Mais bon, ça fait plaisir, on retravaillera dans un an ! On profite du moment puis on va chercher un camping gratuit un peu dans la forêt. Manque de bol il est fermé. Du coup on se risque à se garer en cachette dans un coin derrière les buissons. Il est tard et nous n’avons pas envie de rouler des heures pour rien. Clément plante sa tente et on va se coucher après avoir mangé un sandwich sur le pouce. On espère qu’il ne pleuvra pas ce soir !

Franz Josef & Arthur Pass

Après avoir repoussé le réveil (c’est Quentin qui a souhaité repousser cette fois !), on se prépare pour aller faire une randonnée que nous n’avions pas prévue à la base mais que la ranger nous avait conseillé à Wanaka : Alex Knob. C’est une grosse randonnée ; selon les indications elle durerait 8h aller-retour et aurait un dénivelé positif de 1000m environ. Mais comme on n’a peur de rien, on décide de la tenter. La météo est top ce matin, du moins jusqu’à ce que nous entamions la randonnée.

La balade se fera dans la forêt. On devra faire attention à chaque pas pour ne pas tomber sur une racine ou sur des pierres. La forêt est très jolie ; on ne sent pas le dénivelé et ce n’est pas monotone. On entend des hélicoptères voler tout le long c’est assez insupportable ! Il y avait même un panneau au début de la randonnée pour prévenir les marcheurs des bruits… nous n’avons pas vu un seul animal, du coup ils doivent certainement avoir très peur des bruits ! C’est là qu’on se rend compte que le business c’est le business, peu importe la pollution que ça va engendrer. On croit que la Nouvelle Zélande c’est un pays qui prend soin de la nature mais en fait non, c’est comme partout, voire parfois pire qu’ailleurs car les gens ne savent pas tout recycler… bref…

Malheureusement pour nous, le temps semble se couvrir. On ne voit rien aux deux premiers points de vue. On décide de continuer quand même, et nous avons bien fait quand en fait nous étions dans un nuage assez dense qui s’est complètement dissipé une fois en haut !

Nous arrivons deux heures plus tard au sommet et là nous avons une magnifique vue sur le glacier Franz Josef. C’est splendide ! On croise un américain qui est très sympathique. On lui donne des conseils de randonnées sur Wanaka. On profite du paysage un long moment. On est vraiment contents d’avoir pu voir au moins un glacier sur les deux car ce n’était pas gagné !

On redescend tranquillement mais là aussi ça nous semble interminable. On commence à sentir les quatre derniers jours de grosses randonnées. J’en ai vraiment marre, je manque de me faire très mal en tombant (je n’aurais que quelques bleus). On a hâte d’arriver en bas ! Quand on arrive c’est le soulagement. On est heureux d’avoir pu monter mais très contents d’être enfin de retour.

On décide d’aller squatter le camping où nous avions dormi la veille. Il n’y a pas de réception à proprement parler donc nous allons nous doucher et utiliser la cuisine avant de nous remettre en route.

On fera deux heures de routes aujourd’hui ; ça nous fera gagner du temps pour demain. Je suis épuisée, j’ai du mal à rester éveillée.

A un moment donné on s’arrête sur une aire de repos avec une agence qui propose des tours en hélico. J’arrive à négocier des prix incroyables ! Des prix que nous n’aurons certainement plus jamais. Mais Quentin n’a pas envie de le faire et je me sens coupable de le faire sans lui (surtout que j’en ai deux autres qui m’attendent dans quatre jours que mes amis m’ont offerts pour mes 30 ans). Du coup c’est avec la boule au ventre que je dis non au type qui n’en revient pas lui-même ! Bref, on s’en va et je ne dirai plus rien dans la voiture avant que nous arrivions au café où nous allons passer la nuit. On dormira sur le parking d’un café. Nous ne sommes pas obligé de payer mais comme on est sympas on dépensera sûrement plus que si nous avions dormi dans un camping banal du DOC !

On prend bien notre temps ce matin. On a bien dormi. On décide d’aller prendre le petit-déjeuner au café. C’est bon.

Aujourd’hui on va dans un endroit au milieu des montagnes, qui s’appelle Arthur Pass, pour que demain nous soyons au départ de la randonnée que nous souhaiterions faire. Mais avant ça, nous allons faire un arrêt pour aller voir des formations géologiques intéressantes : les pancakes rocks. Les scientifiques ont encore aujourd’hui du mal à expliquer comment ces formations se sont créées. C’est très joli en tout cas, on dirait des tranches de roches superposées les unes sur les autres.

On prend bien notre temps pour regarder ce paysage atypique puis on reprend la route. On arrivera super tôt à Arthur Pass. Quentin a envie d’aller marcher mais moi non, je préfère me reposer pour être en forme demain. Je le laisse donc pendant que j’écris pour mon blog.

Après s’être préparés on se lance dans la grosse randonnée qui est sensée durer 8h. Cette fois nous avons pris plus d’eau et le casse-croûte!

La première partie est assez chiante car on fait limite de l’escalade sur de grosses pierres. Il y a 1000 mètres de dénivelé positif sur 3km environ donc on va en chier! On grimpe assez vite puis on passe dans une petite forêt avant de revoir le ciel et la vallée. Le paysage et joli et la randonnée pas si compliquée…serions-nous déçus ? Humm…un peu. Nous continuons quand même et c’est vers le sommet que tout change! Là on comprend pourquoi ça valait le coup de venir ici! On marche sur la crête de la montagne et c’est un glacier magnifique qui se dresse sur notre droite et une chaine de montagnes qui se dresse en face de nous! On admire le paysage pendant une bonne demi-heure puis quand des gens arrivent on redescend tout par un autre chemin. La descente est longue et j’en ai marre. Je me casserai la figure à la fin…je me ferai bien mal et je trouerais mon legging mais je ne casserais rien par chance!

De retour en bas on est contents de nous car nous n’aurons mis que 4 heures! Bon du coup il va falloir changer le programme.

On va se doucher puis on décide d’aller manger une steak pie au restau. Bon choix, on se régalera !

On décide d’avancer la route. Quentin a repéré un endroit qui l’intéressait.

La route est magnifique. On passe dans les montagnes; leurs couleurs sont somptueuses! On en prend plein la vue!

À un moment on voit un panneau avec des grottes du coup on s’arrête. Le paysage est super et on décide d’aller voir plus bas. On se rend compte en suivant des gens qu’il est possible de rentrer dans la grotte mais qu’une fois dedans il faut nager! L’eau étant trop froide pour nous, nous décidons de ne pas tenter le coup!

On remonte et on fait une petite balade avant d’aller explorer un super site un peu plus loin sur la route. Il y a des pierres en plein milieu d’une vallée. Ces pierres sont immenses et ont des formes très variées. Le paysage est splendide et Quentin est super enthousiaste. On passera plus d’une heure à se promener partout et à faire des photos.

Le soir on roule encore quelques heures avant de se trouver un endroit gratuit sympa pour poser le van et dormir.

Ce matin on fait la route vers Kaikoura. Je vais faire un vol pour observer les cachalots du ciel; c’est un de mes cadeaux d’anniversaire pour mes 30ans.

On arrive et on apprend que mon vol est décalé du coup on va faire la lessive et on se prend un café en attendant. Quand c’est l’heure Quentin m’attend dans le van.

Je monte dans l’hélicoptère avec deux autres filles et c’est parti pour une super sortie! Le pilote nous fera voler au-dessus d’un immense groupe de Dusky Dolphins. C’est trop beau de voir ça du ciel! Certains sautent dans l’eau et font des cabrioles!

Ensuite on va essayer de voir le cachalot qui a immergé un peu moins d’une heure avant que nous décollions ; il devrait remonter à la surface. On fait des tours, ça me donne la nausée tellement le pilote fait pencher l’hélicoptère dans tous les sens. Cinq minutes plus tard on le voit enfin, de tout son long! C’est extraordinaire!!!! C’est trop merveilleux de pouvoir voir ça! On le voit tellement bien! On restera un long moment à voler au-dessus puis en partant on en verra un second! Quelle super aventure!

Je retourne au van super contente mais avec un mal de ventre et la nausée. Quentin a travaillé sur la randonnée que nous devons faire dans trois jours pour essayer de la raccourcir car nous devrions avoir du mauvais temps.

On décide d’aller voir la péninsule. Je ne suis vraiment pas bien du coup je laisse Quentin partir se promener seul. Une demi-heure plus tard je décide d’aller le retrouver. J’ai bien fait d’aller prendre l’air car la péninsule est de toute beauté! J’arrive à le retrouver et on retourne au van ensemble. Il est content de sa promenade; il a pu approcher des oiseaux et des otaries! Super!

Comme il se fait tard on part dormir à deux heures de là. La route est sympa mais il y a beaucoup de travaux qui nous ralentissent. Le camping où nous devions aller n’est pas accessible mais par chance il y en a un autre juste avant. On s’y rend; il y a pas mal de monde mais on trouve un endroit sympa. On va payer et on croise la ranger qui nous dit d’aller faire un tour dans la grotte ce soir car nous devrions voir des verres luisants !! Trop génial ! Du coup on dîne, on fait notre vie puis vers 21h on sort du van. Le ciel est magnifique! On voit trop bien les étoiles et la Voie lactée. On essaye de faire des photos mais ça ne rend rien. On va dans la grotte et là on découvre de petites tâches vertes un peu partout! On est trop contents! On passera une heure dedans à les observer et essayer de les photographier. Quand on sort de la grotte la lune est haute et a une très belle couleur. On retourne enfin au van pour se coucher

Wanaka

Allez, on se lève ! On prend notre petit déjeuner puis on va au DOC pour vérifier que les randonnées que nous souhaiterions faire dans le coin sont ouvertes. Par chance elles le sont. Du coup, comme les nuages sont apparus sur les montagnes, on décide d’en faire une que nous avions découverte sur un blog il y a trois jours. C’est une grosse randonnée, il y a un dénivelé de 1000m et 17km de rando. Mais nous n’avons peur de rien ! On se rend au parking et on y va ! C’est super dur, en tout cas mois je galère. La pente est bien raide et ça ne fait que grimper. Le paysage est très beau bien que couvert. On monte sans s’arrêter puis on arrive dans un nuage. Une fille avait dit à Quentin de ne pas s’inquiéter car une fois le nuage passé, les sommets seraient découverts. Du coup on continue et en effet, quand on a passé le nuage, WOW !! Trop beau ! On voit le lac, les montagnes et presque tous les sommets. Au fur et à mesure que nous avançons le ciel se découvre complètement et c’est un panorama à 360° qui nous attend au bout ! On voit tous les sommets et plusieurs lacs bleus ! C’est magnifique ! On profite de la vue pendant un moment avant de redescendre. La descente ne sera pas évidente car la pente est raide et ça me brûle les orteils mais bon, faut bien descendre ! On a l’impression de faire une nouvelle randonnée tellement le paysage nous semble différent avec le soleil et sans nuages. C’est vraiment splendide !

Une fois en bas Quentin propose d’aller voir pour faire une autre randonnée mais en même temps on discute de faire un tour en avion. Il y en a qui partent de Wanaka et qui vont aussi à Milford Sound. J’appelle l’agence pendant que Quentin fait la vidange puis finalement il est partant et propose de leur demander si nous pourrions faire un tour, maintenant ! Bon bin j’appelle et là le type me dit que le couple qui voulait aussi partir souhaiterais se poser au Milford Sound. Nous ça ne nous intéresse pas mais comme il a envie que nous venions il nous fait une petite ristourne ! Trop cool ! Du coup on fonce s’acheter un truc à manger car on a trop faim (il est 15h bientôt) et on part à l’aérodrome. On attend le couple puis le type à qui nous parlions qui avait l’air d’avoir 18 ans et en fait notre pilote ! j’ai de la chance je serai au fond toute seule ! Du coup accès à deux fenêtres ! Le vol est ma-gni-fi-que !!! On en prend plein les yeux !! On vole au-dessus des glaciers, des rivières et on arrive au-dessus des fjords. Quand on atteint le Milford c’est tout un spectacle qui s’offre à nous. L’avion tremble dans tous les sens, je ne suis pas super rassurée mais c’est quand même génial ! On atterrit et le pilote nous dit que nous n’avons que 30min pour aller voir le point de vue. Du coup, on fonce avec Quentin, suivi par les deux autres. Cinq minutes plus tard, quand on arrive au point de vue, Quentin est surexcité ! Il n’arrive pas à cacher sa joie car le spectacle est de toute beauté mais aussi parce que nous sommes, en quelques sortes, des privilégiés. Normalement, à cette période de l’année ce sont des centaines, voire des milliers de gens qui se retrouvent là où nous sommes ; mais en cet instant présent, nous ne sommes que 4 ! C’est comme si nous avions privatisé le Milford Sound. On profite du paysage puis on retourne voir le pilote tout contents. La seconde partie du vol sera tout aussi belle. On repassera au-dessus de glaciers et de montagnes. On verra nos futurs sentiers de randonnées. De retour à terre on remercie le pilote et on s’en va gaiement. Quentin est trop content et me sort que finalement, ça ne sert à rien de revenir dans le sud pour voir ça puisqu’au final nous avons vu bien mieux que ce que nous aurions vu en randonnée. Je suis un peu triste de ne pas pouvoir faire les trois belles randonnées mais c’est vrai qu’au final c’est beaucoup de temps et d’argent de perdu de revenir dans le sud de l’île. On fera de belles randonnées dans le nord !

Comme il est encore tôt, on décide d’aller se promener à Wanaka. Il y a pas mal de monde au bord du lac. Malheureusement toutes les boutiques sont fermées. On repère un café qui fait des glaces « patagoniennes »…elles sont forcément bonnes ! On remet ça à demain du coup ! On fait un petit tour puis on retourne au camping gratuit de la veille. Par chance nos aurons la même place. On dîne, on glande puis on va se coucher.

La météo annonçait de la pluie ce matin mais finalement il fait plutôt beau. On petit déjeune après avoir fait une petite grasse matinée puis on va prendre des renseignements au DOC avant d’entamer notre prochaine randonnée. Aujourd’hui on va finalement faire la randonnée que nous devions faire après celle de demain ; puisqu’il fait beau, autant en profiter !

On se rend au parking qui est rempli mais on se trouve une petite place. La randonnée monte bien mais c’est moins horrible que la veille ! On verra en premier un joli lac bien sombre entouré par les montagnes. Une heure plus tard on arrivera en haut de Rocky Peak et de là nous aurons une vue imprenable sur le lac de Wanaka. Sa couleur bleu turquoise est superbe. Le paysage est aussi beau de ce côté que du côté où nous l’avions vu la veille. On regarde le paysage un bon moment avant de redescendre. La randonnée ne nous prendra que deux heures.

De retour en bas on décide d’aller au camping. Cette nuit on se paye un bon camping, car nous avons envie de cuisiner, de faire la lessive et d’avoir des douches et des WC. Mais la raison principale c’est que ce camping se situe à cinq minutes de voiture de la randonnée de demain qui sera pire que celle d’hier… et Quentin voudrait faire le lever de soleil ; on devra donc partir vers 3h30 du matin. Il me surprend tous les jours mon Quentin ! Le camping est pas mal. On cuisine, on déjeune (il est 15h encore, on est vraiment super décalés). Et qui dit camping avec cuisine dit forcément crêpes ! Je ferai donc des crêpes pour le petit déjeuner de demain matin (et pour le dessert et le goûter car j’en fais toujours dix tonnes…).

Quand on a terminé on va se promener en ville. Par chance le glacier est ouvert ! Bon bin pas le choix, glace ! Elles sont énormes et délicieuses, comme en Patagonie. Elles sont trop grosses par contre, ça me remplit l’estomac ; j’aurais peut-être dû prendre qu’une seule boule.

On fait un petit tour en ville, très rapide, puis on rentre car on a froid et presque tout est fermé (17h30…). De retour au camping on fait chacun nos petites affaires puis on ira se coucher sans manger (bon peut-être une ou deux crêpes) car on est encore en digestion.

La nuit a été très courte voir inexistante. Il est 2h30 quand on se réveille et 3h15 quand on commence l’ascension du Roy’s Peak. On pensait être seuls mais c’est une autoroute de randonneurs motivés et matinaux que nous allons grimper ce matin. Il y a bien une cinquantaine de personne en route pour voir le lever de soleil. Nous commençons donc la randonnée à la frontale avec l’éclairage de la pleine lune en accompagnement. On aperçoit tout de même le sentier et le lac en contrebas.  On a un super bon rythme ce matin ; on double tout le monde sur notre passage. Quentin se sent même pousser des ailes, à tel point que je lui répète de ne pas m’attendre. On fera la montée sans s’arrêter. Nous arriverons deux heures plus tard au sommet complètement crevés (je parle pour moi, Quentin a l’air d’aller bien). Il fait un froid de canard en haut. Le vent est glacial ; je ne sens plus mon corps et je tremble comme une feuille. On décide d’aller se réfugier derrière une sorte d’abris ; il y a un groupe de quelques jeunes assis et collés les uns aux autres ; ils nous proposent de les rejoindre, ce que nous faisons. Quentin sort son thermos de thé et tente de se réchauffer ; il en propose à tout le monde d’ailleurs. On attendra dans le froid une bonne heure avant de pouvoir commencer à apprécier le paysage. Quand le paysage s’illumine suffisamment on se lève et on regarde le soleil colorer les montagnes et le lac. Le paysage prend une teinte rosée avant de trouver petit à petit ses couleurs vives verdoyantes et bleutées au niveau du lac. On admire la vue avant de redescendre tranquillement. La descente est raide et nous semble interminable. Cependant, on découvre le paysage et le sentier que nous avons emprunté de nuit. Il est plutôt joli et nous offre de beaux panoramas sur le lac.

Quand on arrive en bas on est super contents. On décide de retourner au camping faire une lessive, prendre une douche et petit-déjeuner. On prend bien notre temps puis on part visiter le petit marché de Wanaka. On passera devant le fish&chips et on se laissera tenter par du saumon frit que nous mangerons devant le lac.

Après le déjeuner nous partons en direction des glaciers Fox & Franz Josef ; Quentin voulait commencer la route. On est tellement crevés qu’on fera une pause sieste au bout d’une heure de route.

On ne fera que trois heures de route au total ; les paysages seront magnifiques. On verra des glaciers, des lacs et des rivières.

Nous souhaitions faire une petite randonnée pour aller voir le glacier Fox mais une fois à l’intersection la route est fermée. Sur le panneau est écrit que le sentier est fermé car la route a été détruite à cause des inondations…bon, encore une petite déception. On va donc au village de Franz Josef. Quentin en a marre de conduire du coup on décide d’aller dormir dans un camping. La fin de journée sera brève et on ira vite se coucher.

Bloqués!

La météo est toujours aussi mauvaise ce matin. On va petit déjeuner dans la cuisine, on se prépare des pâtes pour plus tard puis on essaye de tout ranger sans trop se mouiller. Il fait un froid de canard, on ne voit pas les montagnes ; bref, ça sent la mauvaise journée !

Quentin voudrait essayer de faire une balade, histoire de faire quelque chose de la journée. Du coup on décide d’aller se garer au début de la randonnée. On attendra une heure et demi, le temps de regarder un film, avant que le ciel ne se calme. Quand il ne pleut plus oon décide de faire une partie de la «kepler track » ; c’est une randonnée qui dure deux jours mais nous n’avons pas assez de temps pour la faire et il ne fait pas assez beau du coup on ne marchera que trois heures. Cette balade est facile. On passe dans une magnifique forêt qui longe la rivière empruntée par Frodon et la communauté de l’anneau ; on verra même un autre paysage du film, le lac avec tous les morts dedans…mais bon là il n’y aura que de la mousse dedans ! On apprécie la balade puis sur le retour on se tape une belle pluie qui donne des ailes à Quentin ; le retour sera donc bien plus rapide ! On rentrera tout sales et mouillés de la forêt mais au moins au aura fait quelque chose !

On devait faire un vol en avion au-dessus des glaciers mais il semblerait qu’il y ait un gros problème à Milford Sound et qu’ils doivent évacuer les gens ; du coup on ne sait pas trop si on va pouvoir le faire et en plus la météo n’est pas très encourageante. J’appelle la fille et je lui dis qu’on viendra quand même demain matin et qu’on verra sur place. Nous partons donc en direction de Queenstown. On roule bien puis à un moment il y a une déviation…la route est recouverte d’eau ! Bon, on a encore une autre route possible donc on y va. Plus d’une heure plus tard on se fait encore avoir, la route est aussi bloquée car inondée ! On nous dit que ce n’est pas possible de rejoindre Christchurch ! Bon bin pas d’avion et du coup on est bien embêtés car ça va nous chambouler tout le programme ! On nous dit que la route est bloquée plus loin aussi et qu’il vaut mieux passer la nuit dans le coin. On pousse un peu jusqu’au village de Lumsden. Il y a un parking gratuit là-bas mais il est rempli ! Comme nous n’avons pas le choix, on se gare sur une place en espérant ne pas avoir d’amende ! Il pleut et il fait moche. On regarde un film puis je décide d’aller à la supérette. Là je vois un policier qui a l’air de débarquer. Je lui explique la situation et il me dit que là c’est cas de force majeure donc personne n’aura d’amende ! Cool ! Bon on passe un moment dans le van avec Quentin puis je lui propose d’aller boire un verre dans un pub. Le pub est super sympa. Il y a plein de gens comme nous, bloqués et qui s’ennuient ! On aime bien l’endroit et Quentin propose de dîner ici. Pourquoi pas ! On dîne puis je lui propose de changer le programme de la Nouvelle Zélande ; de zapper l’île du nord et de revenir dans le sud après le mariage de Marine. Il est d’accord. Les plus belles choses se trouvent dans le sud. On va quand même faire une grosse randonnée dans le nord mais les glaciers et les fjords sont dans le sud donc on préfèrerait retenter notre chance en mars ! Cool ! On profite un peu du wifi puis on s’en va dormir.

Il n’a pas arrêté de pleuvoir toute la nuit et maintenant c’est grand soleil et pas un nuage! Nous ne sommes pas pressés et du coup, comme on a décidé de changer tous les plans il va falloir annuler toutes les excursions que nous avions prévu. Du coup on attend qu’un café avec le wifi ouvre et nous allons nous y installer pour quelques heures. Je passerai plein d’appels, enverrai plein d’emails et j’appellerai l’agence de location de voiture pour savoir si nous pourrions rendre la voiture à Christchurch au lieu d’Auckland. Manque de bol ça ne sera pas possible, on devra repayer le ferry et faire plein de route, mais bon, c’est le jeu ma pauvre Lucette !

On décide de retourner vers les Catlins, il y a un peu de soleil donc ça devrait être plus joli. On voit même le sommet des montagnes ! On voulait aussi essayer de revoir des pingouins, peut-être aurons-nous plus de chance cette fois. On appelle Malcolm, chez qui nous avions dormi dans la ferme au savon. Il est content de nous recevoir de nouveau ! Cool ! On roule mais manque de bol, la route est bloquée pour accéder aux Catlins ! Non !! Bon bin, on rappelle Malcolm qui nous dit de nous mettre en sécurité.

On décide de retourner vers Invercargill et d’essayer d’aller vers le Okay2stay où nous avions dormi près de la mer. Il y a pas mal de monde sur la portion de route qui fait la jonction et on remarque qu’en fait la route commence à être inondée. Pour la première fois depuis le début du voyage, Quentin remet en question notre itinéraire en disant que nous risquerions d’être bloqués. Certes, c’est un risque à prendre ; mais si nous sommes bloqués de l’autre côté nous n’avons aucune chance de rejoindre Christchurch ou Dunedin avant un long moment. On traverse le pont, c’est impressionnant de rouler sur l’eau comme ça et de voir les champs complètement inondés. Une fois la route passée, Quentin me dit qu’il préfèrerait rebrousser chemin et dormir sur Invercargill. Comme tout me va à ce stade j’accepte et on part se trouver un endroit où dormir. Par chance, à moins de cinq minutes, un pub offre des douches et sanitaires pour 5$ et la possibilité de rester dormir sur le parking gratuitement ! Trop bien ! On va là-bas. La dame est très gentille. On s’installe. Je vais me doucher. On fait une sieste puis on décide d’aller au pub où on ne finira pas dîner (très bon repas d’ailleurs). On en profite pour refaire tout le programme. On décide d’attendre deux trois jours avant de prendre les billets de ferry au cas où nous pourrions allers vers Christchurch faire des randonnées. Ça serait vraiment bien car ça nous permettrait de passer plus de temps dans l’île du nord ! Mais bon, à ce stade on ne peut qu’attendre.

On retourne au van regarder un film puis dormir, en espérant que les routes soient dégagées demain.

On se réveille plus tard ce matin. Il y a de la pluie par intermittence. Je regarde l’état des routes sur internet et c’est toujours pareil. Nous sommes bloqués encore 24h ici ! En plus c’est un jour férié.

Bon bin tampis. On petit déjeune puis on fait passer le temps toute la matinée. En milieu d’aprèm, Quentin a envie de bouger. On décide d’aller faire un tour. Je regarde l’état des routes…on peut se rendre vers Wanaka ! Bon, du coup on ne va plus se balader, on décide de reprendre notre programme là où nous l’avions laissé. On sera chanceux, l’itinéraire que nous aurons choisi nous permettra d’atteindre Wanaka en 4h sans avoir de soucis. Sur la route on verra des paysages qui nous feront penser à l’Ecosse. On verra aussi un lac magnifique entouré par de haute montagnes brunes.

On décide de s’installer dans un parking gratuit pour la nuit. Nous ne sommes pas seuls mais nous trouverons une bonne place. On est vraiment super contents d’avoir pu atteindre Wanaka ! du coup on trinque puis on va se coucher.

Les Catlins

On se réveille difficilement ce matin même si nous avons bien dormi. Tracy nous a proposé de la retrouver pour voir comment elle faisait la traite des chèvres et pour essayer!

On petit déjeune puis on va la retrouver. Elle est en compagnie de Mary qui fait la traite avec elle. C’est marrant de voir ça! Quand on les regarde ça parait simple mais quand Quentin essaye rien ne sort au début! On rigole, on discute puis on s’en va.

On va maintenant voir des fossiles de baleines! Manque de bol ce n’est pas aussi bien que ce qu’on imaginait du coup cela nous fera perdre un peu notre temps.

On retourne vers le village où nous avons dormi pour se doucher dans une piscine municipale. On arrive trop tôt du coup on va mettre de l’essence mais quand on revient c’est toujours fermé ! On abandonne et on commence nos visites de la région du sud de l’île du sud : les Catlins ! Il y a beaucoup de choses à voir ici, du coup nous avons prévu deux belles journées.

On ira voir de belles plages, de belles côtes, des cascades, des formations géologiques intéressantes, un musée (mais on aura la flemme de lire les panneaux) … On verra des lions de mer sur certaines plages, ils sont énormes ici ! On trouvera même un bar pour se toucher ! Quentin ne se sentant pas sal je me doucherai seule. On fera pas mal de route au final en allant voir un maximum de choses. C’est vraiment joli, ça me rappelle beaucoup la Bretagne et l’Ecosse.

En fin de journée on ira se trouver un camping pas cher pour passer la nuit.

Aujourd’hui c’est jour de pluie malheureusement. Du coup on ne fera pas grand chose!

On va déjà prendre le petit déjeuner. On décide d’aller dans la cuisine (grande salle avec deux tables et des éviers du coup on doit ramener tout notre matériel). On s’installe à côté d’une fille qui voyage en nouvelle Zélande depuis 11 mois en stop! Quelle horreur ! Ahah disons que ce n’est pas notre délire! En tout cas elle est très sympa donc on prend notre petit-déjeuner ensemble puis avec Quentin on s’en va faire des balades.

On fera trois arrêts pour voir des cascades. On devra faire des balades dans de belles forêts pour les atteindre.

Ensuite on voulait aller voir une énorme grotte, mais elle est sur un terrain privé qui n’ouvre qu’à certaines heures en fonction des arrêts. Du coup, on décide d’aller voir si on peut attendre devant le portail qui est en plein milieu d’un virage! Il nous reste un peu moins de deux heures à attendre et nous ne sommes pas les seuls à vouloir arriver à l’ouverture! Du coup on se gare derrière un autre van et ln termine le seigneur des anneaux.

Quand le dame ouvre le portail on fonce. On la paye et on se gare puis on prend le chemin qui mène vers la mer. La plage est très belle. La marée descend mais n’est pas totalement basse du coup on marchera dans l’eau jusqu’au genoux voir plus haut avec les vagues! J’ai bien fait de mettre un short! Quentin marche trop près des rochers et se prend une belle giclée en pleine face! Heureusement qu’il avait son manteau fermé! Quand on arrive devant la grotte c’est vraiment beau! Elle est immense! On entre par une entrée et sort par une autre. Par chance nous serons seuls dedans et nous éviterons la foule qui commence à arriver quand nous quittons la plage.

Une fois sur le parking la dame nous demande si nous avons déjà été dans la grotte car nous sommes les premiers à partir; on lui explique qu’on a bravé ma mer pour y entrer!

Prochaine étape, une plage qu’il faut aussi voir par marée basse, sur une partie de la plage il y a des roches avec des arbres pétrifié incrustés dans les pierres! Superbe! On attendra quand même que la pluie se calme avant d’aller voir tout ça. On aura de la chance, on apercevra des dauphins aussi!

On nous a dit que nous pourrions voir des pingouins avec une sorte de contour des yeux jaunes après 18h30. Comme nous n’avions pas pu les voir la veille nous décidons de tenter le coup aujourd’hui; seulement il n’est que 16h… on va voir pour prendre une douche car Quentin en a vraiment besoin. Par chance on nous dit que c’est possible pas très loin. On y va et pas malchance il y a une coupure d’électricité générale dans la région pile quand on s’apprête à allumer l’eau!! Bon, le type nous dit d’attendre une heure mais une heure plus tard ce n’est pas résolu. Du coup on retourne vers le point de vue des pingouins et on prépare la suite du voyage. Quentin a une révélation, s’il y a une coupure d’eau ça veut dire qu’on peut ouvrir les portes des douches du camping d’à côté! Et oui! Bon il n’y a pas d’eau chaude mais l’eau froide coule quand même. Il va donc se doucher pendant que j’attends l’arrivée des pingouins. Je discute avec une maman belge et son fils puis quatre françaises qui arrivent. On attend tous ensemble, puis Quentin revient. On continue de bavarder et vers 20h les filles abandonnées puis nous mais les deux belges tentent encore le coup!

On part maintenant vers notre logement pour la nuit qui est à 2h de route. Nous allons dormir sur le parking d’une restaurant et demain nous irons nous prendre un petit déjeuner avant de reprendre la route!

Mont Cook

Réveil avant 6h ce matin et on fonce sans prendre le petit déjeuner et défaire le lit en direction du Mont Cook. On a prévu de faire une randonnée du 8-10h aujourd’hui.

On fait la route pendant une heure avant d’arriver au camping, aussi point de départ de la randonnée, mais malheureusement pour nous les montagnes sont couvertes! On se faisait une joie de marcher mais on décide de se recoucher un moment.

Quand je me lève il est midi!! Et il pleut encore, il fait moche et froid, c’est déprimant!

Quentin a faim il n’a pas autant dormi, du coup on se fait à manger dans le van puis on regarde encore le « Seigneur des Anneaux » (plus que 4h!). À un moment le temps semble s’améliorer et selon la météo la pluie devrait s’arrêter. Du coup Quentin souhaiterais aller faire les deux petites randonnées que nous devions faire en plus de la grosse. Okay, let’s go! On se prépare et on y va.

La première se passera sous un temps bien gris mais comme en montagne le temps change tout le temps, on verra quand même un joli paysage, malgré la grisaille. On découvre enfin les montagnes du pays, même sous la pluie et sous la brume elles sont splendides! On marchera pendant 3h en contemplant le paysage.

On retourne au van et on part au point de départ de la seconde randonnée. Il y a quinze minutes de voiture et la route est magnifique! On est trop heureux, les montagnes sont immenses et la lumière leur donne une teinte brune et grise à la fois, c’est extraordinaire!

On arrive au point de départ et on monte jusqu’à un point de vue; le chemin n’est qu’en escaliers, c’est bon pour les fesses mais c’est dure!! Quand on arrive en haut on n’a pas de mots, c’est superbe! On se retrouve devant une chaine de montagnes de couleurs et de formes différentes. Certes il fait moche mais la montagne c’est toujours trop beau!! On admire le paysage pendant un moment avant de retourner au camping regarde le film, manger et dormir. Demain on va se relever super tôt en espérant avoir plus de chance sur la météo!

On se lève plus vite se matins même si Quentin repousse un peu le réveil. Je me tente à regarder par la fenêtre et là, impossible de ne pas crier de joie, je cris super fort que c’est trop beau dehors!!! On voit le sommet de la montagne, il n’y a pas un nuage et le soleil se lève doucement! On est trop trop trop contents! On prend notre petit-déjeuner, prépare le casse-croute et les sacs puis on part.  On devrait en avoir pour 8-10h de marche du coup on se dit que si on rentre plus tôt on commencera la route que nous aurions dû faire ce matin et qu’on la terminera demain.

On se sent pousser des ailes avec ce temps! Nous sommes seuls au début puis quand vient la partie horrible des escaliers ok voit deux filles plus haut qui on cinq minutes d’avance sur nous. Le chemin est horrible, une heure à monter des escaliers! Je déteste ça mais je me dis que j’aurais un cul en béton à mon retour en France et ça, ça sera la classe! Bref on monte sans broncher et là, le fameux Mont Cook apparaît!! Il est immense, majestueux, recouvert de neige et il n’y a pas un nuage!!! On n’arrive pas à cacher notre joie, on est trop chanceux aujourd’hui! On admire le paysage sans s’arrêter. On arrive à la fin des escaliers, cela annonce que nous avons fait un dénivelé positif de 600m déjà sur les 1000m totaux. On dépasse les filles pour la seconde partie et on voit un type, sûrement un allemand, qui les a rattrapé!!! Mais ils bouffent quoi le matin ces gens?! Il va à fond la caisse! Bref nous on continue à notre rythme. La seconde partie est tout aussi chiante, ça monte encore sur 400m de dénivelé positif. C’est pas facile car on doit faire attention de ne pas tomber et de ne pas se blesser sur les rochers. En plus on se prend des rafales assez fortes qui parfois nous font nous plier sur nous-mêmes! Quand on arrive en haut (l’allemand nous a dépassé of course) c’est merveilleux. C’est l’une des plus belles randonnées que j’ai fait de ma vie! Je ne pourrais pas vous décrire avec des mots le paysage que nous avons vu car il était juste dingue!! J’espère que vous verrez ce que je veux dire sur les photos! On va jusqu’à la hutte finale, tellement heureux d’avoir réussi à faire cette randonnée et super fiers de nous car nous sommes montés en 2h15!!!! Bon l’allemand en 1h50 mais il a bouffé des produits surnaturels le matin c’est pas possible sinon! On est trop contents, on admire la splendeur du paysage, on prend des photos, on se sent seuls au monde (avec l’allemand qui est très gentil d’ailleurs).

Le fait d’être montés aussi vite fait que nous pouvons faire notre programme de la journée comme prévu! On descendra en premiers et on verra des dizaines et des dizaines de gens monter en nous demandant si nous l’avons fait, en combien de temps etc… du coup on se la pète avec notre temps, normal! On redescend en deux heures, puis On retourne voir le point de vue d’hier, Quentin aimerait bien le tenter sans les nuages. La météo a déjà bien changé depuis que nous avons commencé. Nous avons bien fait de nous lever tôt car ils prévoyaient des rafales à 120km/h!!!

Du coup nous revoilà au point de vue qui cette fois est bien découvert. On déjeune devant ce fantastique panorama, je me défonce le genou avec une pierre (cela ne surprend pas Quentin) puis on repart se chercher une douche… trois jours sans douche ça commence à faire long surtout en randonnée… on en trouve une et pour économiser des sous on se douche en même temps en se dépêchant de se savonner sous tous les angles. Ça fait tellement du bien!!!

On part maintenant chercher une laverie automatique; cela nous prendra presque deux heures! Il nous reste maintenant moins de trois heures de route pour atteindre notre lieu de dodo pour la nuit. Nous avons pris une sorte de pass pour pouvoir dormir chez des particuliers tels que des fermiers, des restaurants, des vignerons etc. Ils nous permettent de passer la nuit sur leur lieu de travail et en échange on doit consommer ou acheter un truc. On a adoré l’idée car ça devrait nous permettre de rencontrer des locaux et de découvrir les produits régionaux. Du coup ce soir on va dormir sur le parking d’un café!

La route est très belle, on passe à côté de lac aux couleurs plus sombres ce qui fait ressortir la couleur claire des montagnes.

Là où nous allons dormir il y a un site touristique à voir : les Moeraki Boullders. Ce sont de grosses pierres bien rondes qui se sont sans doute formées par l’érosion et qui se trouve maintenant au bord de la mer.

On arrive au café mais il est fermé. On s’installe et on va voir les pierres. Elles n’ont rien de fou, on est un peu déçus. En tout cas l’endroit est joli ! On marche un peu puis on va cuisiner et dîner sur notre chaise sur le parking. Quand le soleil se couche on retourne dans le van.

Le vent a bien soufflé cette nuit, le van a bien remué du coup j’ai eu du mal à dormir; Quentin  ne semble pas avoir été gêné par contre! Nous étions les seuls membres de Okay2Stay à dormir ici on dirait. Il y a déjà plein de touristes! Du coup on doit tout laisser fermer pour s’habiller…

En échange, pour avoir dormi sur leur parking, on décide d’aller prendre un café dans le restaurant…mais en voyant leurs gâteaux ça sera plus un petit déjeuner 🙂 j’e profite pour appeler Fleur.

Quand on a terminé on part en direction de Dunedin. On a hâte d’y aller parce que cette ville a été fondée par les Ecossais et on la compare beaucoup à Edinburgh pour son architecture! Quentin a repéré qu’il y avait un circuit de street art et on aime bien faire ça. On ne mettra qu’une heure pour arriver en ville. On fait un premier arrêt à la gare qui est magnifique! Le sol est constitué de milliers de mosaïques.

On flâne dans les rues et les boutiques. On va prendre des infos au visitor center. On trouve une boutique écossaise qui vend du haggis et des short breads!!! Du coup pas le choix, on s’en prend! On va déjeuner sur la place principale et on décide de tester un plat d’ici, le chowder. C’est une sorte de soupe crémeuse avec plein de bonnes choses dedans : moules, poisson, calamars, légumes… on se régale!

On va voir les églises du coin à l’architecture victorienne.

On termine la visite (oui c’est pas bien grand) par le circuit de street art. On en voit plein de super sympas! Les artistes ont décidément beaucoup de talent!

Quand on quitte la ville Quentin propose de passer par la scenic drive.

Heureusement qu’il a suggéré cela parce que sinon nous allions louper le Tunnel Beach. On ne savait pas ce que c’était en y allant. On se gare puis on a une super descente bien raide qui nous donne accès à des points de vue incroyable sur une côte blanche magnifique! On descend jusqu’à la plage d’où on peut admirer la grandeur des falaises. Sur le retour je dispute une famille de chinois qui commence à donner des frites aux mouettes!! C’est écrit partout de ne rien donner aux animaux car ils ne digèrent pas et ils peuvent mourir mais il y a toujours dès imbeciles pour ne pas écouter et lire les instructions! Bref je m’énerve et Quentin ne dit rien un peu gêné mais il se doutait que j’allais les disputer… on remonte toute la pense assez vite puis on continue la route jusqu’à notre Okay2Stay du soir. Ce soir nous allons dormir dans une ferme où les gens produisent du savons maison à base de lait de chèvre!

Quand on arrive nos hôtes nous avaient oubliés mais nous sommes quand même accueillis avec de grands sourires! La ferme est mignonne; ils ont deux chiens, plein de chèvres et de chevaux. Malcolm notre hôte nous fait visiter et nous explique plein de choses avant de nous présenter sa femme Tracy qui elle se charge de nous montrer et de nous expliquer comment ils fabriquent leurs savons et leurs shampoings. On est super emballés par leurs produits naturels!! On en prend plein! On discute encore un peu puis on retourne dans notre van. Je travaillerai sur le blog pendant que Quentin regardera où prendre une douche et quoi faire demain dans les Catlins. On se fera une partie du dernier volet du Seigneur des Anneaux avant de se coucher.

Péninsule des Banks

On a mis le réveil pour 6h ce matin mais on l’a gentiment décalé à 6h30… on n’arrivait pas à se lever! Quand on se lève on est contents parce qu’on a bien dormi dans Vanina! Les couettes et les oreillers sont super agréables.

On se prépare, on petit-déjeune puis on part en direction du parking pour faire une randonnée. Quentin a voulu changer notre point de départ pour aller encore plus haut.

On prend la route, c’est beau! Le temps est dégagé en plus donc c’est parfait.

On arrive au camping et là c’est parti pour 3h de randonnée. On passera dans une ferme et on fera peur aux vaches, on traversera une petite forêt, on verra des points de vue superbes sur la baie et les montagnes environnantes. Bref on s’éclate! Par contre ça grimpe donc la reprise fait mal aux cuisses! On sera seuls tout le long! Première randonnée au top!

Quand on a terminé on va en ville faire les boutiques et déjeuner dans un jardin avant de prendre la route pour notre prochaine destination : le lac Tekapo! C’est à quelques heures de route. Quentin voudrait prendre la « scenic drive »; bon choix! On en prend plein la vue tout le long! C’est vraiment super beau! On a de la chance d’être ici c’est top! On roule pendant une heure dans de très beaux paysages, dans une vallée brune avec de chaque côté la mer. Ensuite on rattrapera la route normale pour aller au lac.

En chemin un type nous fait signe sur le bord de la route et comme on est sympa on s’arrête bien évidemment! Il a besoin d’appeler une remorque donc on patientera quelques minutes avant de continuer. On se retrouve dans un autre style de paysage, il y a des montagnes dans la brumes dont les sommets ont l’air bien hauts! C’est très beau. Le sol est brun car c’est l’été. Une demi-heure plus tard on arrive enfin au lac Tekapo. Sa couleur est belle mais je ne suis pas éblouie; les montagnes sont dans la brume et il doit y avoir une centaine de touristes chinois qui courent dans tous les sens! Du coup on fera un petit tour pour voir l’église qui fait face au lac et qui est plutôt mignonne puis on ira se chercher un hébergement gratuit près d’un autre lac, le lac Pukaki.

Malheureusement le temps est sombre du coup on a du mal à apprécier la belle couleur turquoise du lac… il n’est pas turquoise en fait. Il y a énormément de monde sur le parking et pas de WC… je vais devoir me retenir jusqu’à ce que la nuit tombe pour faire mon petit pipi à côté du van en toute discrétion…

On fait un petit tour puis on regarde la suite du « Seigneur des Anneaux » et quand la nuit tombe je vais faire mon groooooos pipi avant de faire dodo.

Christchurch

Réveil à 5h ce matin pour partir enfin en Nouvelle Zélande. J’attends ce moment depuis que nous avons commencé à visiter la côte est australienne (depuis que je m’ennuie à mourir en Australie).

On essaye de ne pas faire trop de bruit pour ne pas réveiller Emma mais en partant elle nous lancera un au revoir.

On prend un Uber et on part direction l’aéroport. Cette fois nous partons avec Emirates. La compagnie est vraiment bien ! Le vol sera assez court. Arrivés à Christchurch on doit faire contrôler tout notre matériel de camping. Un peu plus d’une heure plus tard nous sortons de l’aéroport.

On prend un uber et nous allons chez nos hôtes. Ils nous ont laissé la clé cachée devant la porte pour déposer nos affaires.

On rentre dans notre chambre et là une horrible odeur indescriptible nous titille les narines… Je me précipite pour ouvrir les fenêtres et aérer pendant que nous nous préparons pour ressortir. Quand nous sommes prêts nous croisons les propriétaires…personne ne se présente. Bon, ils n’ont pas l’air super funs donc on part en direction du centre-ville. La route n’est pas très agréable, on arrive en ville en 40min. Il y a de la street food donc on se prend un fallafel syrien, en plus le chef est gentil.

On fait un tour de la ville, il y a plein de petites boutiques, des cafés, des bars et un marché. On fera plusieurs « happy hour » en découvrant la petite ville. On voit pas mal de bâtiments qui ont été détruits ou partiellement détruits pendant le séisme de 2011. Ça me rappelle ma visite à Hiroshima…

On craquera pour une grosse glace aux parfums originaux. La ville a été partiellement reconstruite par des bâtiments modernes, certains étant assez beaux d’un point de vue architectural. Il y a énormément de street art et les artistes sont très talentueux pour la plupart ! On essaye d’en découvrir le plus possible en marchant un peu partout. On fait du repérage pour la balade de demain.

En fin de journée on rentre en prenant notre temps, Quentin fera une sieste de trois heures, et moi je passerai du temps sur mon blog et à faire ma petite gym avant d’aller au lit.

Quentin a du mal à se réveiller, il dort comme un Loire. Moi non, du coup j’ai des trucs en tête pour le mariage donc je passe quelques appels en attendant que mon beau au bois dormant se réveille.

Une fois levé, on se prépare puis on part en ville pour bruncher ! Sur la route on verra plein de beaux street art qui nous feront faire plein de détours.

Le restaurant est mignon et le repas sera super bon et nous donnera plein de bonnes idées pour notre retour en France, pour faire genre on est de super cuistots !

Après ce copieux repas on part flâner en ville. C’est encore Quentin qui fera du shopping ! Je commence à lâcher l’affaire, je me réserve pour NY, là je sais que je trouverai des vêtements !  On s’arrête dans plusieurs boutiques puis dans plusieurs endroits pour boire des verres… On résistera à l’appel de la glace…

On passe voir un autre quartier et voir où se trouve l’agence de location du van. Les vans sont vraiment moches à l’intérieur, j’espère qu’il sera au moins propre sinon ça va chier !

En rentrant en fin d’aprem Quentin trouve encore de belles choses à écouter sur youtube: le témoignage d’une femme qui a fait un choc toxique avec sa cup… bref, on écoute, je flippe, j’envoie à mes copines qui vont flipper aussi puis j’écris mon blog. Quentin est super fatigué, c’est étrange qu’il ait autant envie de dormir… du coup on commande à manger sur internet (ubereats c’est pas mal quand tu as une grosse flemme) avant de faire dodo.

En hommage à Dave, un chanteur français très talentueux, nous avions appelé notre van australien Vanina (https://youtu.be/gG5abwgyX7k). Nous avons décidé d’appeler notre van australien Vanina 2 en sa mémoire.

On se met en route pour aller chercher Vanina 2 après avoir fermé nos sacs. Sur la route on trouve plein de nouveaux street arts super beaux! Quand on arrive au bureau on fait les papiers et on nous fait regarder une sorte de vidéo de code de la route néo-zélandais puis on va faire le check in du van. Il n’est pas super beau; manque de bol on en a un avec des dessins de faucon et de canards… je ne l’aime pas, il n’est pas super joliement tagué et du coup il passe encore moins inaperçu. Par contre, à notre grand soulagement, il est propre à l’intérieur et semble bien organisé. On découvre les fameuses toilettes portatives qu’il est certain que nous n’utiliserons pas sauf en cas d’extrême urgence. Nous n’avons pas de frigo mais une glacière du coup il faudra faire plus souvent des courses. Quentin est content car c’est un automatique! Moins de stresse dans les côtes!

On a donc récupéré notre van, maintenant nous devons aller récupérer nos affaires chez not hôtes. Quand on arrive le type est dans son ménage en pyjamas et en a rien à faire de nous; je ne sais pas ce qui est pire entre des hôtes qui sont absents ou des hôtes qui vous ignorent…bref, on fait notre vie, on organise notre van qui n’est pas si mal fichu à l’intérieur puis on part faire des courses.

On part faire des courses et on découvre les produits locaux: des kiwis italiens!! Mais quelle honte pour un pays producteur de kiwis mondialement connu! Du coup pas de kiwis mais pommes locales.

Après les courses on va se faire un brunch dans un restaurant super joli qu’on avait repéré sur internet. On mangera trop bien encore une fois, les plats sont copieux, bien présentés et super bons. On se laissera tenter par des desserts et des boissons qu’on aura du mal à terminer…ahlalalala la gourmandise… bref on repart en rampant vers le van.

On repasse dans la ville pour aller prendre des informations au visitor center et on va voir des bâtiments qu’on avait loupés; ce sont de vieux bâtiments à l’architecture anglaise, c’est très beau. Ils sont en pierres grises. 

Bon cette fois, on en a terminé avec Christchurch! On part en direction de Akaroa, la ville française dans la péninsule des Banks. Nous avons une heure de route pour y aller. La route est belle, on découvre enfin les beaux paysages néo-zélandais! 

Akaroa c’est la petite ville française de Nouvelle Zélande. Les maisons sont mignonnes, les rues ont des noms français, il y a de jolies boutiques et de mignons restaurants le long de la mer. On se balade en prenant notre temps puis me soir on va chercher un camping payant puisque celui où nous voulions dormir qui est gratuit est complet. On en a trouvé un pas très loin de là, dans une sorte de ferme-camping-hôtel. Ce qui est bien c’est que nous sommes pas loin d’une église Maori que nous voulions visiter.

On s’installe au camping puis on se fait à manger. Il y a pas mal de monde et la cuisine est minuscule! Le soir on regardera une partie du Seigneur des Anneaux (bah oui on se met dans l’ambiance !); le ciel dehors et super beau. Au loin on voit la baie couverte par les nuages qui sont bizarrement très bas, c’est très joli en tout cas. On va se coucher tard finalement, demain on doit essayer de se lever tôt pour reprendre les bonnes habitudes mêmes s’il fait jour jusqu’à tard le soir!

Leave a Reply