Où-Quand-Pourquoi?

Nous ne pouvions pas aller au Chili pendant 2 mois sans s’arrêter sur l’ile de Pâques. Même si les billets nous ont coûté assez cher on ne regrette pas. C’est une île avec des gens très gentils même s’ils essayent de vous arnaquer avec leurs tours (mais on ne peut pas leur en vouloir, sans le tourisme ils n’ont plus trop de revenus).

Nous sommes partis une semaine en mars 2019. Il a fait super chaud et humide mais beau.

IMPORTANT

Réservation de logement obligatoire

Depuis août 2018 il y a une nouvelle loi interdisant d’arriver sur l’île sans avoir de réservation de logement. Le logement que vous avez réservé vous fournira un document que vous devrez potentiellement présenter à la douane.

Entrée du parc

En 2019 l’entrée nous a coûté 54000 $CH par personne. On paye en arrivant à l’aéroport. Il était possible de payer en liquide et par carte.

Randonnées payantes

L’île de Pâques souffrent du tourisme avec plus de 110 000 touristes par ans. Les touristes ne faisant pas attention aux sites archéologiques et à l’environnement, les habitants de la ville ont eu une sorte de feu vert du gouvernement chilien pour faire en sorte que les choses changent. Depuis peu de temps, deux endroits de l’île sont inaccessibles aux touristes sans « guide » (mais bien sûre il y a des exceptions…comment obtenir l’accès je ne sais pas mais certains y arrivent). Les deux endroits dont je parle sont le site de Poike et le nord-ouest de l’île. Vous pouvez y aller avec un tour mais comptez environ 100 euros par personne. En tout honnêteté les deux endroits ne valent pas la dépense. Mais c’est vous qui voyez.

Activités

Vous trouverez ci-dessous un résumé de notre programme sur une semaine. Vous pouvez également faire des tours à cheval et des tours organisés mais ils sont assez chers. En toute honnêteté, si vous ne comptez pas payer les deux randonnées qui sont devenues payantes, 3 à 4 jours suffisent pour visiter l’île, sinon il faut vraiment prendre son temps (comme vous pourrez voir sur notre programme de 7 jours).

L’image ci-dessous provient du site tahitileblog.

Quoi :Randonnée qui mène au cratère du volcan Rano Kau dans le sud-ouest de l’ile. En arrivant en haut vous avez accès à Orongo. C’est une reconstitution de l’ancien village qui surplombait le volcan. Le petit musée qui vous y donne accès est très intéressant ; je vous conseille de prendre quelques minutes pour lire les panneaux.

Le cratère est super joli, en son centre vous verrez de la végétation et de l’eau. C’est assez particulier comme paysage.

Durée : Comptez bien 5h en prenant votre temps pour manger, faire des photos, faire le musée.

Difficulté : En soi vraiment pas difficile ; ça monte un peu mais c’est supportable. En revanche, ce qui peut rendre la randonnée fatigante c’est la chaleur !

Conseil : Longez la côte, elle est super jolie et vous pourrez voir les vagues s’écraser contre la roche volcanique. Prenez la route Hotu Matu’a, continuez jusqu’au site archéologique Ana Kai Tangata (c’est une grotte avec des peintures rupestres). Revenez sur la route puis continuez jusqu’à ce que vous voyiez le paneau qui vous signale la route vers Orongo. Depuis cet endroit ils vous indiquent entre 60-90min de marche. Pensez à prendre de l’eau, plus que d’habite s’il fait chaud.

Quoi : Faites-vous déposer au site d’Ahu Akivi ; c’est l’un des sites majeures pour voir les Moaïs, c’est super joli. La randonnée vers Maunga Terevaka commence de cet endroit. Elle est courte et le dénivelé est faible.

Ensuite, je vous suggère de retourner à Hanga Roa en passant par la côte. Il y a un sentier qui part juste après Ahu Akivi (suivez la route puis vous verrez le petit office pour vous enregistrer). Pendant un moment il y a un sentier avec de la roche volcanique, mais si vous avez maps.me, vous trouvezrez toutes les caves et les sites archéologiques que la plupart des touristes ne voient pas. Certaines caves sont assez chouettes.

Au bout du sentier vous entrerez sur le chemin de la côte. Si vous allez à droite vous vous ferez refouler car il faut un guide. Prenez à gauche et arrêtez-vous à tous les endroits que vous verrez sur maps.me sinon cherchez au moins la cave Ana Te Pahu (très belle avec ses bananiers) et la cave Ana Kakenga (au début c’est tout petit puis ça s’élargit super vite et vous aurez deux points de vue sur l’océan).

Durée : Une heure pour aller en haut de Maunga Terevaka puis une heure pour redescendre si vous ne faites que cela. Autrement, comptez une bonne journée pour faire l’aller-retour depuis Ahu Akivi et passer par la côte pour retourner à Hanga Roa.

Difficulté : Facile. La montée est progressive.

Conseil : Prenez beaucoup d’eau avec vous, au moins 2L si vous partez la journée et votre crème solaire. Il fait extrêmement chaud et c’est en plein soleil tout le temps.

Quoi : Nous avons loué une voiture auprès du camping pour 35000 $CH les 24h. Nous avons pris la route qui longeait la côte et avons commencé au site de Rano Raraku (carrière où étaient taillés les Moaïs).

Reprenez la route et arrêtez-vous à Papa Tataku Poki (vous pourrez y voir des pierres avec des pétroglyphes), Tongariki (superbe site avec des Moaïs alignés en face de l’océan et un Moaïs seul, ainsi que d’autres choses), Pu’o Hiro (une pierre avec des trous qui servait à appeler les poissons pour la pêche, selon la légende), Papa Vaka (site avec des pétroglyphes) et Te Pito Kura (plus grand Moaï de l’île couché). Ensuite vous verrez la plage de Ovahe. Elle est superbe. Il est déconseillé de s’y baigner mais des gens s’y baignent. Il y a un chemin qui mène à la plage de Anakena (mais vous pouvez y aller en voiture). Cette plage est magnifique et des Moaïs se dressent devant elle. C’est vraiment beau. Faites attention, il peut y avoir des méduses. Il y a de quoi se restaurer mais vous devrez payer en liquide.

Durée : La journée.

Difficulté : Facile.

Conseil : Louez votre voiture vers 10h du matin. Comme vous l’aurez pendant 24h, vous pourrez faire le lever de soleil à Tongariki (par exemple…bon c’est THE site pour le voir à ce qu’il parait) le lendemain. Si vous louez une voiture, pensez qu’il n’y a que deux stations essence sur l’île.Prenez du liquide si vous allez à Anakena.

Quoi : On a décidé d’aller faire le lever de soleil sur THE site de lever de soleil. Le ciel était couvert donc c’était bof. En toute honnêteté je ne pense pas que ce soit le plus beau lever de soleil de votre vie. En plus il y a plein de monde et les gens ne respectent pas le site.

Comme il faisait moche on a décidé d’aller à Vina Pu (vestiges qui rappelleront les constructions Incas et soulèveront des doutes quant à l’apparition des Incas sur l’île). Ce n’est pas très loin de la ville donc vous pouvez y aller à pieds ou en vélo facilement. Si vous êtes à pieds il est fort possible que des gens gentils vous prennent en stop.

Durée : Quelques heures.

Difficulté : Facile.

Quoi : Le musée Musée anthropologique Père-Sébastien-Englert se trouve à Te Karera, Hanga Roa. Il est gratuit et extrêmement intéressant. Les explications sont écrites en anglais et en espagnol mais ils vous donnent une traduction papier de chaque panneau en français. Je vous conseille de passer du temps au musée car vous apprendrez plein de choses sur la culture Rapa Nui mais aussi sur les autres cultures de l’Océanie. Après le musée nous sommes allés à la plage.

Durée : Quelques heures.

Difficulté : Facile.

Quoi : Avant de retourner sur la belle plage d’Anakena nous avons décidé de terminer la côte est. On s’arrêtera à Puna Pau (cratère où les coiffe des Moaïs, les pukao, étaient taillées), Akahanga (beau site devant l’océan avec des Moaïs couchés, des Pukao et un village restauré), Hanga Poukura (sites avec des ahu et plein de Moaïs) et plein d’autres endroits répertoriés sur l’application maps.me.

Durée : Quelques heures.

Difficulté : Facile.

Quoi : On a repris la voiture mais cette fois on est partis avec d’autres personnes du camping et il a fait bien plus beau. Ensuite on a passé un peu de temps à Anakana à surfer sur les vagues.

Durée : Quelques heures.

Difficulté : Facile.

Conseils : Avant que le soleil ne se montre, aller en dehors du site de Tongariki, face aux Moaïs, là où vous pourrez admirer les différentes teintes du ciel au-dessus des Moaïs et de l’océan. Quand le soleil se montre, entrez dans le site (avec les dizaines d’autres touristes…) et attardez-vous près du premier Moaï seul : la lumière est super et le tape sur le côté ; en fond vous verrez les autres Moaïs changer de teinte et sur le côté la carrière se faire frapper par le soleil (on a eu droit à un rayon de soleil aussi !). Ensuite, quand le soleil commence à bien monter, regarder les Moaïs alignés, vous pourrez voir leurs ombres. Approchez-vous et shootez !

Transports

Terminal de bus – aéroport : 1900 $CH

Santiago – Ile de Pâques : 300-800 euros, 4h, LATAM

On a appris qu’il était possible d’avoir des billets vraiment pas chers en dernière minute. Regardez la veille ou deux jours avant tard le soir.

 

En ville il y a des taxis, des tours qui proposent des circuits, on a vu un bus une fois, sinon vous pouvez louer facilement des voitures, des vélos, des quads et si vous avez le permis moto seulement, des mobylettes ou des scooters (ils sont stricts avec les motos mais pas trop avec les voitures). Il est aussi facile de faire du stop.

Hébergement

Nous avons choisi de camper au camping Tipanie Moana à Hanga Roa.

C’est à côté de l’aéroport mais ils viennent vous chercher quand même en van.

C’est un logement tenu par des locaux, ils ont des chambres et un espace de camping assez petit avec des tentes à disposition. Il y a au moins 4 douches (avec eau chaude), et 4 WC.

Quand on arrive on nous explique comment fonctionnent les lieux et où se trouve chaque chose. Il y a deux cuisines et plusieurs frigos. Dans chaque frigo chaque personne à son emplacement numéroté et a aussi une caisse sur une étagère pour ranger ses aliments. L’eau est potable partout. Il y a même un coin pour laver ses vêtements, mais ils proposent aussi un service de laverie.

Le gérant propose de faire (parfois à ses frais) des bbq, des ceviches et autres si les gens sont sympas !

C’est très propre, bien organisé, et le personnel est sympa et serviable.

On a payé 7500 $CH par personne par nuit en amenant notre tente. Il faut rester au minimum 3 nuits.

Nourriture

Boulangerie O Te Ahi (sur la rue principale): même si la gérante n’est pas du tout agréable, elle a de supers gâteaux !

Il y a plein de petits supermarchés dans les rues. Il y en a un un peu plus gros en longeant l’aéroport vers la mer.

Les tarifs sont très élevés.

Conseils

Prévoyez de prendre de la nourriture si vous campez car c’est assez cher sur l’ile.

Il y a une seule banque. On avait lu qu’il valait mieux retirer avant de venir du coup on est parti avec plein de liquide sur nous.

N’oubliez pas de prendre de la crème solaire, le soleil est très fort !

Téléchargez l’application maps.me, elle vous donnera plein d’endroits à visiter qui ne sont pas sur les autres cartes.

Leave a Reply