Où-Quand-Pourquoi?

La péninsule des Banks se trouve à une heure à peine de Christchurch, dans l’île du sud de la Nouvelle Zélande. Pour l’atteindre vous emprunterez une magnifique route sinueuse qui vous offrira des panoramas magnifiques sur la péninsule.

La péninsule est encerclée par des montagnes d’origine volcanique, âgées de onze millions d’années ; les plus hautes atteignent 1500m. Ces montagnes sont en fait des flancs de deux super volcans surgis du fond de l’océan au cours d’éruptions géantes. Les glaciers ont par la suite creusé la roche, ce qui, à la fin de l’ère glaciaire a permis à la mer de s’engouffrer dans les cratères.

« Les guerriers Maoris l’appellent Te Pātaka a Rākaihautu en l’honneur d’un légendaire explorateur. Protégée du vent par son relief, la baie où pousse même des palmiers connaît des étés chauds et des hivers doux. »

Pour visiter la péninsule nous avons choisi de séjourner à Akaroa, petit village français.

Histoire (piquée sur Wikipedia et d’autres sites)

La péninsule a été découverte par le capitaine Cook en 1770. Son nom lui a été donné en l’honneur du naturaliste Sir Joseph Banks. La péninsule été autrefois habitée par les Maoris de la tribu Ngai Tahu dont la population a sévèrement diminué lors de l’attaque par Te Rauparaha et son armée.

En 1838, le capitaine français du navire Le Cachalot, Jean Langlois, négocia l’achat de la péninsule avec un chef Maori local. A son retour en France, Jean Langlois forme la compagnie Nanto-Bordelaise qui fait partir 57 colons, accompagnés par le capitaine du navire L’Aube, Charles Lavaud, pour un voyage en Nouvelle Zélande. Quand ils arrivèrent, ils apprirent que la Bay of Islands était sous la souveraineté anglaise. Du coup, la compagnie française revendit ses parts à la Nouvelle Zélande et les Français qui venaient d’arriver décidèrent de rester à Akaroa. Plus tard en 1850, des colons britanniques les rejoingnirent.

1770, Banks Peninsula was named for Sir Joseph Banks, the naturalist.
The Peninsula was inhabited by Maori of the Ngai Tahu tribe, whose numbers were severely depleted in 1831 when Te Rauparaha and his warriors attacked the fortified pa on Onawe Peninsula.

In 1838 Jean Langlois, captain of the French whaling ship Cachalot, negotiated with a local Maori chief to buy Banks Peninsula.
On his return to France he formed the Nanto-Bordelaise Company which organised for 57 emigrants to leave on the Comte de Paris, accompanied by the warship L’Aube, captained by Charles Lavaud, for the voyage to New Zealand. When Lavaud arrived at the Bay of Islands he was told of the terms of the Treaty of Waitangi and consequent British sovereignty over New Zealand. H.M.S. Britomart was immediately sent to raise the British flag at Akaroa. The Nanto-Bordelaise Company sold its assets to the New Zealand Company in 1849, the French settlers having chosen to remain at Akaroa. They were joined by a larger group of British colonists in 1850.

Avant de venir

Téléchargez l’application « Campermate ». Vous aurez les campings gratuits et payants, les douches, les sanitaires et bien d’autres renseignements utiles pour votre séjour. 

La compagnie de téléphone « Vodaphone » propose des forfaits avec de l’internet et les réseaux sociaux illimités.

Transports

Nous avons loué un campervan pour nous déplacer en Nouvelle Zélande. Nous l’avons loué chez « escape » via « Frogs » mais il y a d’autres agences qui louent.

La péninsule se situe à environ 1h de route de Christchurch. Je vous recommande de passer par la scenic drive qui vous fait voir des panoramas à couper le souffle tout au long de la route !

A Akaroa vous vous déplacerez à pieds car c’est petit.

Hébergements

Nous avons séjourné par défaut (le camping gratuit était complet) au Onoku Farm Hostel. Il se situe dans le village de Onoku, juste après Akaroa.

-Type de camping : C’est une grande ferme avec une très belle vue sur la péninsule. Ils ont un espace pour les campervans et les campeurs. Ils ont quelques huttes aussi.

-WC/Douches : Oui et chaudes.

-Cuisine : Oui mais peu d’ustensiles

-Tarif : 15$ par personne (campervan et campeurs)

-Internet : Oui mais peu

-Autre : Ils ont des sentiers de randonnées privés ; ils peuvent vous organiser des excursions pour faire du kayak ou voir des dauphins.

Bouffe

Il y a une supérette à Akaroa. Sinon vous trouverez plein de restaurants et cafés. Il y a une fille qui vend du très bon miel (une cinquantaine de sortes différentes) dans la rue principale. Il y a une « boulangerie » française (super chère) et un boucher français, les deux dans la rue principale.

Activités

Avant d’arriver à Akaroa, arrêtez-vous pour admirer un premier panorama de la péninsule au restaurant le Hilltop.

Nous n’avons pas fait d’excursions pour voir les dauphins ou fait du kayak, mais sachez que c’est possible ; renseignez-vous auprès de votre hébergement ou aller directement au « ISite ». Voici ce que nous avons fait :

La ville est mignonne, il y a quelques églises et de jolis bâtiments. Marchez dans les rues et le long de la mer, vous verrez que les rues portent des noms français comme « Jolie Rue ». Flânez dans les boutiques et les petits cafés.

Vous pouvez marcher jusqu’au phare.

Il y a un cimetière français et un cimetière anglican sur la route. Le cimetière français a malheureusement disparu et a été remplacé par un monument blanc. Le cimetière anglican a plein de tombes qui sont un peu dans tous les sens, sans doute à cause de tremblements de terre.

Ce village situé à 5km d’Akaroa signifie “Aller et venir sans rester longtemps” en Maori. Dans le village vous trouverez deux églises, l’une en face de l’autre. La plus petite date de 1876 ; elle est décorée avec des motifs Maoris.

Il y a une multitude de randonnées possibles dans la région. Vous pouvez vous renseigner sur le site du DOC, dans les ‘’iSite’’ et ici : https://www.bankspeninsulawalks.co.nz/akaroa-walks/

Voici ce que nous avons choisi de faire avec notre demi-journée à Onoku/Akaora.

Point de départ : Parking Akaroa Héritage Park à quelques minutes de voiture du centre d’Akaroa. Vous sortez de la ville et juste après le cricket club vous avez une route qui monte vers la droite.

Circuit : Une fois au parking vous prenez le sentiez Purple peak. Vous allez traverser une prairie, puis une forêt puis de nouveau une sorte de prairie. Vous aurez des points de vue magnifiques sur la péninsule. Vous pouvez rebrousser chemin ou faire un crochet par lesommet. Nous avons suivit le panneau « Summit ». De là-haut vous aurez un panorama à couper le soufle sur la baie, Akaroa et la péninsule. Pour redescendre et retourner au parking vous pouvez faire le même chemin ou emprunter un chemin qui part et descend vers la droite ; c’est joli et différent.

Difficulté : Le sentier grimpe depuis le parking et c’est assez pentu vers le sommet mais rien d’insurmontable.

Durée : Nous avons mis environ 3h aller-retour.

Pour plus de randonnées, je vous recommande le site du DOC et le blog de Pierrick : https://www.wonder-trip.com

Leave a Reply