Où – Quand – Pourquoi ?

Grand archipel de l’Asie du Sud-est.

Langue: Philippin / Capitale Manille / Monnaie: Peso Philippin

 

Considéré comme l’un des plus beaux endroits au monde pour plonger, j’ai souhaité m’y rendre dans le but de me perfectionner. Je ne me suis rendue que dans quelques endroits bien ciblés pour plonger et y découvrir un peu mieux la culture du pays.

Je suis partie juste après les fêtes de Noël avec mes amis plongeurs, après et pendant les typhons qui ont touchés le pays en 2017.

Plongée à Negros Oriental

Parce que mon séjour était surtout orienté plongée, je me suis rendue une semaine sur l’île Negros oriental, à Dumaguete. J’y ai passé la semaine à plonger, je n’ai même pas eu le temps de visiter le coin.

J’ai logé au Liquid Diving Resort (voir plus bas) qui fait également office de club de plongée.

Pour être franche, je ne le recommande pas. Les moniteurs sont sympas les cinq premières minutes, mais ils ne sont pas vraiment accès sécurité. Je m’explique (en gros):

  • Ce sont des jeunes étrangers, la plupart européens, australiens et américains qui sont irrespectueux envers les locaux et ne pensent qu’à faire la fête et à coucher entre eux. Ils se saoulent toute la nuit puis le lendemain sont responsables de vous.
  • Ils ne sont pas agréables et ne mettent pas du tout en confiance. Ils ont plus tendance à mépriser les gens.  Il y a cependant deux personnes, un philippin et une coréenne qui étaient extra mais malheureusement je n’ai pu faire qu’une plongée avec lui et une avec elle (pour faire ma spécialité Drift).
  • Nous avons étés surpris par la force du courant, le moniteur néerlandais avait oublié de prévenir le bateau pour venir nous récupérer, je n’avais plus d’air dans ma bouteille; heureusement que ma monitrice avait eu l’intelligence d’esprit de ne compter que sur elle-même et de prévenir le bateau autrement je pense que cela aurait très mal tourné.
  • Pour les plongées de nuit ils ne s’assurent pas vraiment que tout le monde soit présent; il est arrivé plusieurs fois que des gens se retrouvent perdus ou dans d’autres équipes.
  • Lors de plongées sur des îles alentour, certains sensés s’occuper de la sécurité de l’équipe n’étaient pas du tout concentrés et entrainnaient leur équipe à plus de 35m de fond.
  • En ce qui concerne les plongées en elles-mêmes aux Philippines dans cette région, je suis déçue. Je pensais voir plus de vie marine. Il n’y avait rien d’exceptionnel au final. Nous avons fait des sorties autour d’autres îles mais là encore rien de très fou.

Snorkeling à Oslob

Mes amis qui m’accompagnaient souhaitaient voir les requins baleines à Oslob. Nous avons donc fait une excursion à la journée.

L’endroit est juste horrible et les touristes ne sont pas du tout respectueux des animaux. Ils y a une vingtaine de bateaux pouvant transporter 6-7 personnes. Les tours durent 30min et, suivant l’heure à laquelle vous arrivez, vous risquez d’attendre 2h avant votre tour. Mais c’est le jeu. En allant là-bas vous savez à quoi vous attendre. Les animaux sont en gros encerclés par les bateaux de touristes et au milieu se trouvent deux pêcheurs qui leur donnent à manger pour les attirer.

Vous avez alors 30min pour nager avec eux. Les distances de sécurité ne sont pas du tout respectées par les touristes mais pas non plus par les pêcheurs ; du coup c’est à vous de tout faire pour les éviter et ne pas les toucher et ne pas vous mettre en danger.

Il y a quelques années les pêcheurs les tuaient pour les manger ou vendre leur peau. Ceci était illégal. Mais ils ont vu que leur présence attirait les touristes qui étaient prêts à payer pour les voir. Du coup ils se sont servis de cette excuse pour dire au gouvernement de les laisser faire un business autour des requins baleines plutôt que de les tuer, bien que la pêche au requin baleine soit interdite…

Au final vous participez à une sorte de « sauvegarde » des animaux mais aussi à leur mort. Le terme « mort » peut paraître un peu excessif car les animaux viennent manger entre 7h et 14h puis repartent faire leur vie dans l’océan. Le problème c’est que les jeunes prennent l’habitude de venir se nourrir et les pêcheurs leur donnent des morceaux de crevettes et de poulpe congelés. Du coup ils sont habitués à être nourris par les humains tous les matins et sont bien moins autonomes.

Vous pouvez voir les choses de plusieurs façons mais pour être honnête, c’est vraiment triste et choquant. J’ai eu la chance de pouvoir voir des requins baleines au Mexique et les locaux faisaient vraiment tout pour les protéger au point de vous dire que ce n’était pas la saison pour les voir.

Les gens sont égoïstes et ne pensent qu’à leurs photos, sans vraiment faire attention aux distances de sécurité et aux animaux. Vous trouverez de nombreux blogs où les gens mettent des photos d’eux touchant les animaux…

Du coup à vous de voir mais je pense que voir des requins baleines aux Philippines fait aussi partie du voyage. Mais, il y a d’autres endroits pour en voir, donc à vous de choisir !

Pour nous rendre sur ce petit bout de paradis nous avons opté pour le fast boat le moins cher…du coup pas très confortable et peu spacieux. Bon moyen de faire des économies mais si la mer est déchainée, je ne le recommande pas ! Le trajet dure environ 1h30min.

Une fois au port, les tricycles grouillent, pas besoin de se stresser, ils sont ouverts à la négociation.

L’île est tout simplement magique. Il y a peu de touristes, peu de monde sur les routes.

Les gens voient peu de touristes du coup ils sont heureux de nous voir ; les enfants sourient et courent derrière les scooters. Bref, les philippins sont accueillants et heureux de vivre.

J’ai conduit un scooter pour la première fois. Tous s’est très bien passé malgré les chiens, les poules, les chats, les vaches et les virages ! C’est vraiment agréable de pouvoir être indépendant sur l’île car il y a beaucoup de choses à voir.

Il n’y a pas de taxis mais possibilités de louer des tricycles avec chauffeur. Vous pouvez compter environ 500 Php la journée.

Nous avons fait les plus belles cascades et plages de l’île, avons traversé l’île dans tous les sens, en passant par les côtes et le centre où nous avons pu voir le côté sauvage de l’île.

Nous avons croisé peu de touristes ; c’est ce qui nous a aussi beaucoup plu. Nous avons pu vraiment nous reposer de l’agitation.

En bref, cette île est vraiment chouette donc je la recommande vivement !

Visite et détente à Siquijor

Snorkeling in Balicassag

Après trois jours au paradis nous avons choisi de passer nos derniers jours sur lîle de Balicasag.

Pour y arriver nous avons pris un fast boat à 6.30am de Siquijor vers Bohol. Nous avons mis 2h environ…le trajet était assez agité…

Une fois sur Bohol, nous avons été choqué par l’agitation, les touristes, les racoleurs…

Nous avons pris un van pour aller au Tarsian Sanctuary avant de prendre le prochain bateau pour Balicassag.

Une fois le petit tour du sanctuaire terminé nous sommes allés prendre un bateau au port de Panglao.

Là aussi les pêcheurs se précipitent pour négocier et vous amener. Ce qui était surprenant était ce respect qu’ils avaient les uns envers les autres : si une négociations était entamée avec des clients, aucun autre pêcheur n’allait s’en mêler pour piquer le client potentiel.

Nous avons mis 45min, la mer était calme. Nous avons pu croiser des dauphins sur le chemin c’était magique !

L’île est vraiment minuscule et peu de touristes y séjournent du coup c’était parfait. Les touristes y viennent en général pour faire du snorkeling, ou de la plongée. Nous avons choisi de ne faire que de snorkeling car nous avons pu voir des dizaines de tortues à seulement 3m du bord.

Les gens sont très gentils bien qu’un peu plus réservés. Nous avons eu la chance de pouvoir nous incruster dans un karaoké avec des jeunes philippins au bord de l’eau. C’était vraiment cool !

Logement

Il y a vraiment tous les prix, nous avons opté pour le moins cher. Heureusement nous avons eu de bonnes surprises.

A Dumaguete, le Liquid Diving Resort: juste en face de l’océan. Pas l’idéal si vous recherchez une plage de sable blanc sans rochers ; le sable est noir car c’est une île volcanique et c’est plein de rochers. C’est surtout un resort pour plongeurs. Ne pas venir si vous ne comptez pas faire de la plongée. (voir le dossier plongée aux Philippines pour plus de détails sur les plongées et le resort)

A Siquijor, Xylla Guesthouse: Ce n’est pas du luxe, mais bel et bien un guesthouse. Les gens sont vraiment gentils. Une famille tient la maison.

Ils proposent la location de scooters avec casques pour 300 Php par jour. Les chambres sont très correctes surtout pour 6 euros la nuit ! Nous n’avons pas eu un super débit de douche mais bon, pour 6 euros ce n’est pas bien grave. Ils proposent des breakfasts , lunches et diners. Mais nous avons trouvé un super restaurant où nous allions manger tous les soirs et qui proposait de la musique live et des spectacles : le Baha Ba’r. Ce restaurant se trouve à 20min environ du guesthouse en scooter. Les propriétaires sont vraiment contents de nous donner des conseils même si leur anglais n’est pas parfait. Ils sont vraiment chaleureux. Je recommande cet endroit si vous souhaitez vous éloigner des touristes au bord de la mer et être plus dans les terres.

A Balicassag, Balicasag Dive Resort : Le resort est très bien situé : devant la mer…mais en même temps c’est difficile de faire mieux car l’île est vraiment minuscule. Nous avions deux bungalow très propres faisant face à la mer. Il est possible de se restaurer, et ce n’est pas mauvais et pas cher. Le resort dispose d’un club de plongée; il vaut vraiment le coup car il n’y a tellement personne qu’ils sont super flexibles et vous risquez d’avoir un moniteur pour vous tout seul.

Transport

En arrivant à Manille, si vous prenez un taxi, ne vous dirigez pas vers les racoleurs; il vaut mieux s’orienter vers les taxis de l’aéroport. Il y a un panneau qui les indique. Les Philippines c’est sympa mais il y a énormément de problèmes de délinquance donc il faut faire très attention (je sais de quoi je parle pour le coup…).

En arrivant à Dumaguete, vous serez surpris par la taille de l’aéroport: il est minuscule! Si vous n’avez pas prévu de transport avec votre resort ; ou si vous n’en avez pas, pas de soucis pour trouver un chauffeur.

Budget

Il y a tous les prix. Nous avons cherché le bon marché voir vraiment  »cheap ». Nous avons eu des nuits à 45 euros pour 2 et d’autres à 6 euros pour deux.

Pas excessif voir pas cher du tout. Dans le resort , un plat coûte entre 225 et 350 Php

Fast boat moins de 500 Php + taxes, pour 1h30min de trajet de Dumaguete à Siquijor. Fast boat de Siquijor vers Bohol nous a coûté 910 Php + fees pour le check in des bagages obligatoires + 15 Php de fees pour le ferry. La seule compagnie qui faisait le trajet était Jet Coast. Nous avons mis 2h environ. Petit bateau de pêcheur pour le retour vers Bohol négocié à 1000Php (et on aurait pu faire mieux).

A Siquijor, en tricycle, avec 4 passagers en plus du conducteurs et chacun une vingtaines de kilos de bagages nous n’avancions pas très vite…nous avons min une bonne cinquantaine de minutes et payés 500 Php.

Sur Siquijor ils proposent la location de scooters avec casques pour 300 Php par jour.

Bonnes Adresses

Le Baha Ba’r: enfin de la bonne bouffe!!!! Ce restaurant se trouve sur Siquijor. Il est super joli, ils y jouent de la musique live et y font des spectacles traditionnels. Nous en avons fait notre refuge du soir.

Comme dit plus haut, la gentillesse des hôtes du Xylla Guesthouse en fait pour moi une bonne adresse pour séjourner si vous n’avez pas peur de la douche froide (voir de pas de douche du tout!). Mais qu’importe en fait! Le but lorsque l’on voyage c’est de découvrir un pays, ses paysages, sa culture et surtout ses gens. En séjournant dans ce genre de logements vous aidez ces gens à survivre car ils gagnent vraiment mal leur vie.

Ne pas manquer

Ne ratez pas les îles de Balicasag et Siquijor.

Siquijor, parce que c’est encore authentique. Peu de touristes y vont, du coup les habitants sont super contents de vous rencontrer, de vous aider, ils viennent discuter. C’est vraiment une île chaleureuse. Il y a aussi de très belles choses à voir dont des cascades, des plages… Un coup de cœur!

Balicasag, parce que c’est minuscule et que c’est un vrai sanctuaire à tortues! j’en ai vue des dizaines en même temps et elles sont énormes. Rien que pour cela il faut s’y rendre! D’autre part je pense que c’est un très bon plan pour la plongée car il y a moyen de voir de bons plongeants, des tortues et surtout d’être seul(e). Les philippins qui y habitent sont très sympas, souriants, et serviables.

Conseils

Attention aux gens mal intentionnés! surtout à Manille! Un de mes amis a été drogué et dépouillé en moins de deux. Soyez vigilants mais pas non plus paranos.

En ce qui concerne les cartes de crédit…méfiez-vous car de nombreuses bornes ne les acceptent pas! Il faut regarder sur les sites des banques, parfois ils mettent où on peut retirer (regarder avant de partir car vous risquez de ne pas avoir internet…). Pensez à prendre beaucoup de cash sur vous et à le changer sur place dans les banques.

Pensez à garder des sous pour les taxes de sortie du territoire (un peu moins de 1000Php).

Bilan

Même si je n’ai pas aimé les plongées, j’y quand même eu la chance de voir des dizaines de tortues, des requins, des poissons crapeaux, et toutes sortes de nudibranches.

Je garde un souvenir mémorable de ce séjour tant par la beauté des paysages et la gentillesse et gens que j’ai pu croiser, qu’ à cause de toutes les péripéties dues au typhon qui a frappé le pays le jour de notre départ et failli compromettre notre retour en France.

Leave a Reply